Skip to content

?

Páginas antiguas de la OPS


Prévention et Contrôle des Maladies / Maladies Transmissibles / Maladie de Chagas

Consultation de lOPS sur la maladie de Chagas congnitale, son pidmiologie et son contrle

(Montevideo, Uruguay, 2425 juin 2004,
en collaboration avec le Centre latino-amricain de prinatalogie et dveloppement humain / CLAP)
T. infestans

Rapport complet (texte à droit plus le programme et la liste de participants; 8 pp, PDF, 349 KB)

- Page de Chagas, OPS:
español   |   English
- Page Santé de l'enfant, OPS
español   |   English
Page de CLAP:
espagnol | English | português

madre e hijo

- Institut de recherche pour le développement (IRD)
- Université Libre de Bruxelles (ULB), Recherche

Objectifs: Consulter des chercheurs, cliniciens et responsables de programmes de contrle de la maladie de Chagas congnitale, afin de :

  • effectuer un diagnostic de la situation et une mise jour de son contrle;
  • dvelopper les grandes lignes d'un guide de contrle;
  • tablir une projection du risque et de l'impact de la maladie dans la Rgion; et
  • gnrer des normes pour complter les actions de manire rgulire et fiable dans les pays.

Participants: Un groupe choisi de chercheurs, cliniciens et responsables de programmes de contrle de la maladie de Chagas congnitale de la Rgion des Amriques, surtout de la sous-rgion du Cne Sud, avec la participation de l'Universit Libre de Bruxelles (ULB), Belgique.

Recommandations: Le Groupe de Consultation considre et recommande ce qui suit :

  1. Il est crucial d'amliorer les actions d'intervention et de contrle de l'infection congnitale par Trypanosoma cruzi, tant donn son importance pour la sant des enfants et dans l'pidmiologie de la parasitose.
  2. Etant donn la priode historique actuellement en cours concernant le contrle de la maladie de Chagas dans toute la Rgion des Amriques, le Groupe insiste aussi sur la ncessit de consolider les acquis positifs et d'augmenter les efforts pour le contrle de la transmission vectorielle et transfusionnelle de T. cruzi.
  3. Le Groupe souligne que, dans les rgions o le contrle de la transmission vectorielle et transfusionnelle de T. cruzi est ralis, ou bien avanc, la transmission congnitale constitue la forme principale de persistance de la parasitose dans les populations humaines.
  4. Le Groupe considre que le document "Congenital infection with T. cruzi: from mechanisms of transmission to strategies for diagnosis and control" (Rev. Soc. Bras. Med. Trop., 2003, 36 (6): 767-771), rsultant du Colloque International de Cochabamba, Bolivia (6–8 novembre 2002), reflte les orientations et les lignes fondamentales sur lesquelles doivent tre bass le criblage, le diagnostic, le traitement et le suivi complet et correct des cas individuels de maladie de Chagas congnitale, considre comme problme de sant publique.
  5. Le Groupe recommande que les donnes de base sur la maladie de Chagas congnitale soient intgres dans le Systme Informatique Prinatale du CLAP/OPS. La problmatique de cette parasitose doit galement tre incluse dans les actions de coopration technique du secteur materno-infantil que conduit ce Centre dans la Rgion des Amriques.
  6. Le Groupe insiste sur la ncessit d'une meilleure coordination des actions et des interventions du secteur materno-infantile, afin que les activits de criblage, de diagnostic, de traitement et de suivi de la maladie de Chagas congnitale soient ralises simultanment aux plans de vaccination et/ou de contrles cliniques de chaque pays, afin d'obtenir une efficacit et un soutien plus grand ces oprations.
  7. Afin que les pays puissent complter leurs programmes d'action de manire adquate, raliste et efficace, le Groupe propose le schma de base suivant pour les procdures de triage et de diagnostic :
    • recherche srologique systmatique chez la mre lors du premier contrle pendant la grossesse, ou lors de son admission pour l'accouchement;
    • pour les enfants dont la mre a une srologie chagasique positive :
      1. recherche parasitologique nonatale directe; et
      2. recherche srologique conventionnelle, raliser entre les 9e et 12e mois de vie.

    Dans les communauts forte transmission vectorielle, o l'incidence d'infection aigu pendant la grossesse est relevante, la possibilit de rechercher systmatiquement l'infection par T. cruzi chez tous les nouveaux-ns doit tre considre.

    Dans les pays o la frquence des accouchements domicile est leve, la prise en charge des nouveaux-ns devra se faire au moment du premier contact avec le systme de Sant.

  8. En ce qui concerne le traitement, le Groupe considre comme crucial :
    • que les pays allouent des ressources pour l'acquisition des mdicaments spcifiques (nifurtimox et benznidazole) et recommandent un systme d'achat gr avec la coopration de l'OPS; et
    • de disposer de prsentations pdiatriques de ces mdicaments. Il appelle les gouvernements, ONG, organismes internationaux et l'industrie raliser les actions correspondantes.
  9. En ce qui concerne la sant familiale, le Groupe recommande :
    • d'tendre l'tude tous les enfants ns d'une mre dont la srologie est positive; et
    • de veiller suivre mdicalement la mre infecte.
  10. Le Groupe raffirme la ncessit de dvelopper des programmes de contrle de la maladie de Chagas congnitale dans l'entiret du pays (zones endmiques et non endmiques). En effet, les ralits dmographiques et migratoires font que la transmission congnitale dpasse les limites des zones de transmission vectorielle actuelles ou passes.
  11. Le Groupe considre comme fondamental que les plans et les oprations dvelopper pour le criblage, le diagnostic, le traitement et le suivi de la maladie de Chagas congnitale soient incorpors dans le systme national de sant, tous ses niveaux de complexit, en les intgrant dans les soins de sant primaires (SSP).
  12. Le Groupe considre comme ncessaire de complter de manire permanente la formation des ressources humaines pour la bonne excution des actions recommandes.
  13. Le Groupe invite les pays intgrer dans leur systme lgal ou leurs normes de sant, l'obligation du criblage, du diagnostic, du traitement et du suivi de la maladie de Chagas congnitale.
  14. Le Groupe considre de la plus haute importance la coopration technique entre l'OPS/OMS, la Coopration Belge et l'Institut franais de recherche pour le dveloppement (IRD), afin de soutenir l'organisation, le dveloppement, la recherche scientifique, et la formation de ressources humaines, en vue de fortifier les actions de contrle de la maladie de Chagas congnitale dans la Rgion des Amriques.

Regional Office for the Americas of the World Health Organization
525 Twenty-third Street, N.W., Washington, D.C. 20037, United States of America
Tel.: +1 (202) 974-3000 Fax: +1 (202) 974-3663

Pan American Health Organization. All rights reserved.