Prévention et Contrôle des Maladies / Maladies Transmissibles / Dengue

Programme Régional sur la Dengue, OPS

Mission | Contact |  Champs de travail:

criadero

- SGI (intégration)
- COMBI (comportement)
- Dengue-Net
- Eco-Clubs

Présentación sur la SGI (PowerPoint,
3625 KB): español | English | português

llantas como criaderos

Page de dengue, OPS: español | English
Page de dengue, OMS
Liens associés: Dengue-Net | Eco-Clubs
Contact: Dr. José Luis San Martín,
Conseilleur Régional sur la Dengue
(OPS/AD/DPC/CD/DEN),
OPS-Panamá.
Teléphone: (+507) 262-0030 (x223),

Fax: (+1-202) 974-3656

Stratégie de Gestion Intégrée contre la dengue

Mission

  • Réduire la morbi-mortalité e le fardeau social et économique causé para les éruptions et épidémies de dengue, basé sur les Résolutions du Conseil Directif de l'OPS, CD43.R4 (2001) et CD44.R9 (2003).
  • Focaliser les politiques de santé envers l'intégration multisectorielle et interdisciplinaire, ainsi permettant le développement, le mis en oeuvre et la consolidation d'une Stratégie de Gestion Intégrée de Prévention et de Contrôle de la Dengue (SGI).
A. aegypti

Champs de travail: Le Programme Régional sur la Dengue, conformément à la politique actuelle de décentralisation et de relocalisation des programmes du siège principal à Washington aux pays, a été transfert en septembre de 2003 à la Représentation de l'OPS à Panamá, où l'on coordonne tout le travail régional:

  1. Stratégie de Gestion Intégrée (SGI)
    Comme un partie de l'effort fait par l'OPS face à ce défi-ce qui est basé sur un nouveau modèle de travail intégré qui inclut la promotion de la santé et qui cherche de nouveaux partenariats-on a développé la Stratégie de Gestion Intégrée de Prévention et Contrôle de la Dengue (SGI), dont l'objectif é de créer des associations plus fortes pour réduire les facteurs de risque de transmission de dengue, en exécutant un système intégral de surveillance et en réduisant las populations d'Aedes aegypti (contrôle des vecteurs).
    Un autre objectif est d'offrir de meilleure formation aux laboratoires pour la détection et l'identification du virus, afin de fortifier l'administration des éruptions et des épidémies e d'inclure la communauté comme un participant actif dans les actions de prévention et de contrôle de la dengue. Ces changements doivent à la fois réduire les taux d'incidence et de fatalité de la maladie.
    Activités
    • Coopération technique pour aider les pays à exécuter et à appliquer les 'dix commandements' (la décalogue) de la stratégie intégrée, comme résultat de la Résolution CD43.R4, et à exécuter la Résolution CD44.R9.
    • Création du Groupe de Travail sur la Dengue (GT-Dengue), une nouvelle espèce de coopération technique formée par un groupe d'experts qui aidera les pays á fortifier ses programmes nationaux et qui les dirigera envers une stratégie nationale d'administration intégrée.
    • Évaluations périodiques des Programmes Nationaux sur la Dengue (internes et externes), avec la participation du GT-Dengue (Groupe de Travail sur la Dengue).
    • Réunions, cours et ateliers pour personnel technique/directorial pour les entraîner en comment mettre en œuvre et appliquer la stratégie intégrée, conformément aux Résolutions CD43.R4 et CD44.R9.
    • Production, sélection et distribution des matériaux de communications massives et information technique et scientifique pour fortifier la stratégie intégrée, conformément à la Résolution CD43.R4.
    Accomplissements et projections: Jusqu'à maintenant, la sous région centroaméricaine a préparé sa propre version de la stratégie intégrée, en conjonction avec deux pays (Nicaragua et Venezuela). Guatemala, Honduras, El Salvador, Costa Rica et la République Dominicaine sont en train de préparer ses stratégies.
  2. Communication pour l'impact comportemental (COMBI)
    La nouvelle gestion des programmes de prévention et contrôle de la dengue tombe dans la catégorie de la fortification de la prévention et le contrôle de la dengue à travers de la participation communautaire et de l'éducation en santé. Malgré la multitude d'efforts faits par les pays, on n'a pas accompli l'impact désiré sur le contrôle de la maladie. En considérant cette situation, l'OPS/OMS-comme partie de la Stratégie de Gestion Intégrée de Prévention et Contrôle de la Dengue-est en train d'incorporer la méthodologie de COMBI (Communication pour l'impact comportemental, de l'acronyme en anglais Communication for Behavioral Impact), en la dirigeant à la dengue.
    COMBI est un procès qui aligne d'une manière équilibrée une variété d'interventions de communication, pour motiver, stimuler et encourager la population afin de considérer, parfois adopter et maintenir les actions de prévention et contrôle de la dengue. COMBI incorpore plus de 50 ans d'expériences en éducation sanitaire, en communication et en théories de modification des comportements dans une stratégie centrée dans les comportements spécifiques des individus et des familles. COMBI incorpore aussi les expériences du secteur privé: par exemple, la communication avec les consommateurs.
    Cette méthodologie intègre de manière efficace l'éducation sanitaire, l'information-éducation-communication (IEC), la mobilisation sociale, la communication technique avec les consommateurs ('publicisation'), la recherche formative et l'analyse de situation. Tout ça se dirige d'un façon opportun à un objectif comportemental spécifique et précis relationné avec la santé, ce qui résulte très adéquat pour prévenir, contrôler et éliminer les maladies transmissibles-en ce cas, la dengue. La méthodologie de COMBI reconnaît que l'objectif final est d'accomplir un changement de comportement: Quelqu'un doit faire quelque chose!
    Activités
    • Ateliers COMBI pour entraîner les équipes multidisciplinaires á préparer des Plans de COMBI.
    • Formation pour l'élaboration des Plans de COMBI.
    • Coopération technique pour aider avec l'exécution des plans après qu'ils soient préparés, pour les surveiller et pour les évaluer.
    • Préparation, publication et distribution de la Guide COMBI.
    Accomplissements et projections: En 2003, on a eu le premier atelier de formation en Nicaragua, avec des équipes multidisciplinaires de quatre pays (Costa Rica, Guatemala, Nicaragua et la République Dominicaine). On a donné aussi de la formation en la méthodologie COMBI aux autres pays de la Région, avec des ateliers à Honduras (avec des participants de Belize, de El Salvador, du Honduras et de Panamá), en Colombie (avec des participants de Bolivie, de Colombie, de l'Équateur et de Venezuela), du Brésil (avec des participants de quatre municipalités des états de Ceará, Mananhão, Minas Gerais e Rio Grande do Sul), et en Île de la Trinité (avec des participants des Bahamas, de Barbade, de Sainte Lucie, et d'Île de la Trinité).
    Les résultats de ces ateliers sont visibles dans les 20 Plans de COMBI qui ont été préparés, dans un plan que l'on exécute à ce moment (en Nicaragua), un autre qui se trouve dans la phase de recherche formative (en Guatemala), encore un autre qui se trouve dans la phase de rajustement avant de commencer la recherche (Costa Rica), et encore quatre de plus qui se trouvent dans le procès de rajustement et d'approbation par les autorités brésiliennes. Un Plan pour la Région des Andes et un autre pour le Caraïbe de langue anglaise ont été présentés pour l'approbation. On organise actuellement un atelier COMBI pour MERCOSUR.
  3. Réseau mondial de dengue (Dengue-Net)
    La red de vigilancia Dengue-Net est un réseau et un système de surveillance de l'OMS pour la surveillance épidémiologique et de laboratoire standardisé qui répond au besoin actuel d'unifier et d'augmenter la disponibilité opportune des dates basiques sur la dengue pour le contrôle régional de la maladie. Cette stratégie régionale promeut la participation de tous les pays dans ce réseau global de surveillance.
    Activités
    • Ateliers pour amplifier la exécution de Dengue-Net (Réseau mondial de surveillance de la dengue) dans la Région des Amériques.
    • Plaidoyer pour Dengue-Net comme un système standardisé de surveillance de la dengue dans les pays.
    Accomplissements et projections: Il y a eu deux ateliers dans les Amériques, au Porto Rico (2002) et en Cuba (2004), avec la participation des pays des sous régions (Caraïbe, Amérique Centrale, Région de l'Amazone, Région des Andes, et Cône Méridionale). On attend que le numéro des pays qui participent en Dengue-Net va amplifier, e il y a des plans pour initier les utilisateurs dans la nouvelle plat-forme du Dengue-Net mis à jour par Global Atlas.
  4. Participation du Réseau International des Eco-Clubs
    Le Réseau International des Eco-Clubs planifie à construire une espace sociale pour l'échange des expériences, ce qui convertit les jeunes gens dans la modalité du présent. L'objectif, c'est de accomplir des changements d'attitude entre la population à propos de l'environnement autour d'eux, d'enseigner la communauté à effectuer des propos pour améliorer la qualité de la vie pour tout le monde. À travers de l'alliance proposée entre le Réseau International des Eco-Clubs et l'OPS, les suivantes actions se sont effectuées pour première fois dans la lutte contre la dengue:
    • Des accords successifs qui permettent depuis 2001 un travail systématique de lutte contre la dengue, ce qui ont effectué deux réunions internationales et la distribution de vidéos, affiches, livres et jouets de dengue.
    • Participation des moniteurs de la dengue des Eco-Clubs au Cours Virtuel sur Logement et vecteurs: la maison libre de dengue, promu par l'OPS avec de l'appui du INHEM-Cuba.