Organización Panamericana de la Salud
Promoviendo la salud en las Américas

Hospitales Seguros

Inicio  |  Calendario Oficial  |  BLOG  |  Contactar Directora  
  Noticias |  En los Medios  |  Informe Anual  |  Galería  |  Cuerpos Directivos  |  Directores Ejecutivos  |  Galería de Directores   
 | Noticias  |  Eventos  |  Discursos  |  Presentaciones  |  Visitas Oficiales  | 

 

Nomination du Directeur régional pour les Amériques
Dr Mirta Roses Periago

Discours d'acceptation

ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ
122ème session du Conseil Exécutif de l'OMS
24 Janvier 2008.

Monsieur le Président du Conseil,
Madame la Directrice Générale,
Messieurs les Directeurs Régionaux,
Mesdames et Messieurs les Ministres, Chefs de Représentation,
Ambassadeurs et Délégués, Compagnons du Siège,

Je remercie profondément les membres du Conseil exécutif qui ont considéré et approuvé ma nomination comme Directrice Régionale de l'Organisation Mondiale de la Santé pour les Amériques. Je réaffirme devant vous, une fois encore, mon engagement envers le bien-être des peuples de la Région et envers la responsabilité que m'ont confiée les ministres de la Santé.

J'accepte avec humilité ce très grand honneur, en accord avec les valeurs et principes qui ont guidé et guideront toujours mes actions, pour appuyer les politiques de l'OMS, dans le contexte des priorités et des besoins des pays des Amériques au service desquels est placé l'Organisation Panaméricaine de la Santé.

Au long de plus d'un siècle d'activité fructueuse, l'OPS a su remplir un rôle essentiel pour améliorer la santé de tous les peuples de la Région. Pour cela, c'est pour moi un motif de fierté de continuer à diriger cette équipe de travail solidaire, compétente et engagée, qui a été capable de contribuer à ces impressionnants résultats et est prête à répondre aux nouveaux défis concernant la santé publique de notre époque.

Le caractère global des grandes menaces pour la santé est toujours plus évident. Il n'existe pas de pays ni de région qui puisse les affronter seul, quelle que soit l'indépendance que lui confère sa taille, son niveau de développement économique ou son emplacement géographique. L'interdépendance chaque jour plus visible qui est le propre de ce nouveau siècle a comblé la distance séparant le local et le global, l'individuel et le collectif. Par conséquent, ce n'est que si nous articulons nos actions et réunissons en réseau les efforts distincts que nous pourrons affronter les risques auxquels sont exposés les groupes les plus vulnérables.

C'est la raison pour laquelle la préparation des pays de la Région à répondre à ces défis mondiaux est pour l'OPS un objectif primordial. S'appuyant sur les principes de solidarité et de coopération mutuelle, l'Organisation promeut un investissement fructueux dans l'amélioration de conditions de santé dans les Amériques. Comme le niveau de santé s'élève universellement, non seulement à l'échelle des nations ou des régions mais aussi à celle du monde entier, nous devons vaincre les inégalités et libérer des ressources pour répondre aux nouveaux défis qui se lèvent, ainsi ceux liés au réchauffement climatique, au vieillissement ou aux migrations.

Les six objectifs cardinaux du programme de l'OMS, savoir la promotion du développement, l'encouragement de la sécurité sanitaire, le renforcement des systèmes de santé, le fondement de nos interventions sur des preuves scientifiques, l'établissement d'alliances et l'amélioration de la performance sont aussi des buts fondamentaux de notre travail dans la Région. La synergie entre nos priorités régionales et celles de niveau mondial est assurément témoin des principaux succès de l'OMS au long de ses 60 années d'efforts ardus en faveur de la santé publique sur la planète. La reconnaissance manifestée par les peuples du monde en cet important anniversaire est amplement méritée.

La santé est un bien si précieux qu'il doit être à la portée de tous. Ceci est la devise principale de l'OMS depuis soixante ans et celle de l'OPS depuis ses débuts. Par une coïncidence hautement symbolique, nous célébrons aussi cette année me 30e anniversaire de la Conférence d'Alma Ata qui promeut la stratégie des soins de santé primaires au service du but aussi généreux qu'ambitieux de la santé pour tous. Nous connaissons bien les difficultés rencontrées pour sa mise en œuvre, en raison notamment des obstacles gravés dans les structures sociales et qui perpétuent inégalités et pauvreté. Pourtant, il est toujours plus évident que ce noble objectif est essentiel, ainsi que le montre la place centrale de la santé dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

L'OPS a maintes fois réitéré son engagement à combattre vigoureusement l'inégalité et l'exclusion sociale. Elle a renouvelé et promu le concept de soins de santé primaires afin d'obtenir qu'ils deviennent une priorité de politique publique pour tous les pays membres.

Nous sommes fiers du succès de la conférence Internationale sur la Santé pour le Développement consacrée aux ''Droits, Faits et Réalités'' organisée par le Gouvernement et le Ministère de la Santé d'Argentine, l'OMS et d'autres partenaires. Lors de la rencontre de ''Buenos Aires 30/15'', plus de soixante pays se sont engagés à travailler pour éliminer les inégalités existant dans l'accès aux soins et dans la qualité des soins, d'assurer le financement adéquat des interventions et prestations que chaque pays juge nécessaires, et de reconnaître l'importance du rôle directeur de l'Etat : cela constitue un progrès important et une source d'espoir. Les prochaines rencontres, en Chine, en Thaïlande et au Kazakhstan contribueront à renforcer et prolonger ces avancées pour construire des systèmes de santé basés sur les soins primaires. Cela doit être une partie essentielle des efforts vers les Objectifs du Millénaire et une meilleure justice sociale tant au plan mondial que dans notre Région des Amériques.

Ces actions sont étroitement liées au besoin et à l'objectif communs de renforcer les systèmes de santé, domaine dans lequel les défis liés aux ressources humaines sont prépondérants.

Il s'agit d'une tâche en constante évolution qui demande l'attention et l'appui significatif de tous les pays, indépendamment de leur niveau de développement. Ainsi, il est nécessaire de promouvoir et soutenir les efforts qui ont réussi pour éviter la détérioration des niveaux atteints et consolider les progrès réalisés ; pour faciliter aussi l'étroite coopération intra et interrégionale qui permet de profiter de leçons apprises et l'expérience accumulée, ainsi qu'on le voit bien avec la coopération mise en place entre notre Région et celle d'Afrique.

La grande famille de l'OMS offre un large champ au développement de la solidarité et de la coopération : L'OPS collabore aux efforts mondiaux pour l'élimination de la poliomyélite ; la semaine de la vaccination des Amériques fut d'abord une initiative sous-régionale. Elle s'est étendue. Elle voit cette année sa cinquième édition et s'étend à l'Europe ; elle inclura ensuite d'autres régions jusqu'à devenir la semaine mondiale de la vaccination. Le monde entier uni pour la protection de la santé !

Comme l'immunisation ; d'autres défis mondiaux constituent le terrain fertile du soutien mutuel solidaire en faveur de la santé publique. Ce fut l'objectif central de l'Initiative 3x5 dans le domaine du VIH-sida, que nous devons renforcer encore. En ces sens, nous nous réjouissons que la XVIIe Conférence Mondiale sur le Sida doive se tenir à Mexico. C'est la première de ces réunions qui se tiendra en Amérique Latine et son thème, ''Action universelle : maintenant !'', est un appel à redoubler nos efforts communs pour combattre la pandémie.

J'ai la grande chance de pouvoir rêver à de nouveaux repères en matière de santé publique et de compter non seulement sur le soutien du Dr Margaret Chan, de l'OMS en général et de mes collègues Directeurs Régionaux, mais encore sur le soutien et la collaboration de l'équipe remarquable qui travaille à l'OPS. L'expérience, l'engagement, la compétence, le dévouement et l'éthique de service public de tous ses membres ont été et continueront d'être la force vice indispensable pour faire face aux défis qui se présentent en matière de santé publique au début du XXIe siècle.

J'ai toute confiance que, avec le soutien des Etats Membres et le dévouement des travailleurs en santé, je pourrai répondre aux attentes des peuples des Amériques. Nous devons réaliser les Objectifs du Millénaire pour les familles et les communautés qui sont aujourd'hui invisibles. Pour ce, nous devons rendre visibles leurs visages, écouter leurs voix, et atteindre les lieux où elles vivent, où elles souffrent, et où aussi elles espèrent pour leurs enfants un avenir meilleur.

Oui ! tous ensemble, nous continuerons à avancer et collaborer avec les autres pays et régions pour relever victorieusement les défis sanitaires mondiaux et pour atteindre un plus haut degré de bien être, de paix et de développement pour les plus délaissés et les plus vulnérables.

Ils l'espèrent.

Ils le demandent.

Ils le méritent !